Archives mensuelles : septembre 2015

Plus de chiffres d’affaires et moins de profits?

Utilisé - Entrepreneur découragé

Le concept de profit est l’un des concepts les plus mal compris au sein des entreprises, grandes comme petites.

On travaille, on travaille, on travaille, et on « espère » être profitable.

Malheureusement, trop souvent, le profit est laissé au hasard dans les entreprises.

 

Des profits qui se planifient!

Un propriétaire d’entreprise m’a, un jour, fait part de son insatisfaction concernant son maigre profit de 50,000 $ sur un chiffre d’affaires de 7 millions de dollars alors que quelques années plus tôt, il lui restait 250,000 $ de profit avec 5 millions de dollars de chiffre d’affaires.

Est-ce causé par une mauvaise économie? L’augmentation des coûts? Est-ce tout simplement normal et la dure réalité d’être en affaire?

Eh bien, non! Cela n’a rien de normal.

Dans le cas dont il est question ici, comme dans la plupart des cas, les profits auraient dû être au rendez-vous.

 

Profit et efficacité de l’organisation.

Pas des revenus qui sont les fruits du hasard!

Il fallait d’abord déterminer les profits désirés. Combien de profits ce propriétaire aimerait réaliser? Une fois un objectif établi, réel pour l’entreprise et son propriétaire, il ne s’agissait que de planification! L’erreur de base est que la plupart des propriétaires planifient énormément de choses pour l’entreprise, soit le montant d’une dette, une provision pour risques et charges, etc. mais jamais un montant pour les profits désirés n’est considéré comme une dépense à prévoir.

À la lumière de tout cela, il ne suffit que de planifier son profit comme s’il s’agissait d’une dépense.

Cela oblige à regarder de front l’efficacité organisationnelle de son entreprise.

 

L’ingrédient clé omis pour réaliser de bons profits!

L’EFFICACITÉ DE SON ORGANISATION.

Une organisation peut comprendre, par exemple, 48 chapeaux. Chaque chapeau étant un poste avec des tâches spécifiques qui s’y rattachent.

Il y a dans chaque entreprise plus de 300 tâches à exécuter parfaitement afin que les affaires roulent bien pour l’entreprise. Il devient évident que les choses doivent être claires et que toute zone grise doit être enlevée du chemin afin d’optimiser la production, l’efficacité et donc les profits!

Il faut découvrir les actions qui ne sont pas accomplies, qui sont mal faites ou faites en partie et qui, par le fait même, occasionnent de la non-valeur et gênent directement ou indirectement le travail d’autres collègues de l’entreprise.

Prenons l’exemple du chapeau de répartiteur qui a pour tâche, entre autres choses, de saisir les données dans le système de répartition, mais qui ne s’en charge pas adéquatement, générant ainsi une surcharge inutile et inefficace aux livreurs.

Cette action mal accomplie découverte et corrigée; on peut maintenant augmenter la livraison de marchandises de 5% avec le même nombre de livreurs.

On corrige une SEULE tâche sur 300 tâches, la tâche d’un SEUL chapeau sur 48 chapeaux et cette entreprise vient déjà de gagner un potentiel de 5% de plus, et ce, sans nécessiter plus de personnel.

 

La solution au problème des profits :

L’EFFICACITÉ ORGANISATIONELLE!

Mettre de l’importance sur l’efficacité organisationnelle d’une entreprise est une approche nouvelle et très efficace qui, en fait, est directement lié aux profits. Elle demande simplement d’avoir un tableau, une structure des chapeaux, et de savoir l’utiliser correctement comme outil de diagnostic.