Archives pour la catégorie Organisation des entreprises

Le CHANGEMENT « PARFAIT » est un mythe!

 

photos (38)

C’est un leurre destiné à vous faire attendre indéfiniment. Il n’existe pas; alors, pourquoi l’espérer?

Qui dit organisation, dit changement!

Qui dit rendre efficace, dit changement!

Le changement est inévitable. Continuité et changement vont de pair.

Trop souvent, les dirigeants de PME ont tendance à souhaiter le changement « parfait »; à espérer le changement durable et inespéré, celui qui ne nécessitera aucune modification par la suite.

C’est à un point tel qu’effectuer le moindre changement devient fréquemment long et compliqué, de crainte de se tromper. On y dépense temps et énergie.

En affaires, le changement est incontournable. On effectue un changement qui s’impose, puis on le garde à l’œil pour s’assurer qu’il génère bien l’effet désiré.

Vous rodez ce changement. Vous le perfectionnez!

Il n’est pas essentiel d’attendre qu’un changement vous semble « parfait » avant de le mettre à exécution. Tant que le changement est sensé, vous le mettez en application, vous le perfectionnez et vous l’ajustez, si nécessaire.

Par exemple : Vous désirez mettre en place un nouveau code vestimentaire. Si ce changement n’est pas contraire au bon sens, adoptez-le et rodez-le à l’usage! Avisez les gens concernés du changement et informez-les que le changement sera modifié au besoin.

Mettez de côté vos résistances au changement, car ce n’est qu’en changeant qu’on peut aussi progresser.

Soyez porteur de changements et ouvert aux changements! Apportez des changements prometteurs et évoluez au gré de ceux-ci!

C’est rapide et c’est efficace!

 

L’entreprise descend? – LA première chose à regarder!

 

La solution pour les entrepreneurs

Tout comme un individu, une entreprise peut vivre des hauts et des bas elle aussi. Par conséquent, elle passe à travers des moments de grande croissance, elle subit parfois des périodes plus vulnérables et difficiles, tandis qu’à d’autres instants, l’entreprise redevient florissante et ainsi de suite; au gré des vagues entrepreneuriales.

Nous pourrions dire que les périodes de décroissance sont « normales » jusqu’à un certain point bien qu’on puisse définitivement y faire quelque chose.

Ce qui n’est, par contre, pas «normal», c’est une période de décroissance qui se prolonge le moindrement et s’éternise.

En période creuse ou menaçante, le piège, c’est de concentrer son attention sur des facteurs hors de son contrôle: la concurrence, l’économie, la main-d’œuvre irresponsable, etc. Chercher ailleurs qu’au sein de son entreprise pour comprendre et résoudre une situation instable, c’est de ne pas regarder à la bonne place.

Là où il faut regarder, c’est au sein du département de fabrication, de service, et des opérations; ces départements clés qui fabriquent le produit ou qui livrent le service.

Lors d’une baisse, il faut vérifier d’abord et avant tout la vitesse et la qualité de production. Est-elle trop lente ou en dessous des normes de l’entreprise? La livraison des services est-elle irréprochable ou plutôt insatisfaisante? Les clients sont-ils mécontents? Etc.

Fondamentalement, un laisser-aller au niveau de la production du produit ou du service engendre une décroissance observée et un chiffre d’affaires en baisse. Il est facile et tentant de chercher les causes d’un déclin ailleurs que chez soi. En outre, beaucoup de gens vous énuméreront un bon nombre de raisons externes pour justifier une baisse qui perdure.

Nous vous recommandons de simplement regarder et redresser le département de production!

Évaluez de près et attentivement cette hypothèse AVANT de la rejeter. Vous pourriez être surpris!

 

Bon succès!

 

 

La mauvaise humeur : contagieuse au sein d’une équipe!

Utilisé - Entrepreneur découragé

 

Un propriétaire, un contremaître, ou un chef d’équipe de mauvaise humeur, cela se ressent!

La plupart du temps, c’est même contagieux! La mauvaise humeur engendre la mauvaise humeur.

Nous constatons fréquemment qu’un employé a le moral bas simplement parce que son supérieur a le moral bas.

Bien souvent, il existe une raison précise qui se cache derrière cette mauvaise humeur, notamment, un travail qui n’a pas été accompli, une tâche négligée, une urgence de dernière minute, et voilà le patron dans tous ses états, les cadres supérieurs également, pour aboutir finalement avec une équipe tout entière d’une humeur massacrante.

Faire l’effort d’être de bonne humeur est honorable et déjà un pas dans le bon sens.

Cependant, depuis longtemps j’observe que le meilleur moyen de retrouver sa bonne humeur et de finalement la garder, c’est en…

…RÉGLANT définitivement, une fois pour toutes, ce qui ne va pas.

Prenez cinq minutes et faites une liste des choses qui vous irritent. Choisissez ensuite le point le plus simple à régler pour vous et RÉGLEZ-LE sur-le-champ!

Vous verrez votre humeur s’améliorer presque instantanément.

Résoudre efficacement ce qui ne va pas, au fur et à mesure, est la clé pour un état d’esprit tranquille et de bonne humeur. Laissez traîner ou négligez ce qui vous irrite et votre humeur en paiera le prix.

Soyez efficace à restituer la productivité de votre équipe!

Soyez efficace à redonner à vos employés la capacité de faire leur travail.

Soyez efficace dans la résolution des problèmes!

Pour finalement être et rester de bonne humeur!

 

Deux générations, deux visions : rarement évident !

La solution pour les entrepreneurs

D’une génération à une autre, les points de vue ne sont pas toujours les mêmes.

La première génération, celle qui a créé et soutenu l’entreprise, peut ne pas toujours s’entendre avec la deuxième génération, soit la génération qui vient juste après (qu’il s’agisse de membres de la famille ou non).

Le conflit de générations dont il est question ici se vit au sein de n’importe quelle entreprise, qu’elle soit familiale ou pas.

Un jour ou l’autre, toute entreprise qui persiste dans le temps vivra un conflit générationnel d’un genre ou d’un autre.

McDuff travaille quotidiennement avec la première génération qui voit arriver la deuxième génération, aussi bien qu’avec la deuxième génération qui doit prendre les commandes en présence de la première génération.

On peut avoir tendance à ne pas accepter les idées de la nouvelle génération, tout comme cette dernière peut être encline à rejeter les acquis de la génération juste avant elle.

Dans un cas comme dans l’autre, les deux générations commettent une grave erreur.

Il faut amener la deuxième génération à comprendre ce que la première génération a accompli et mis en place pour réussir à amener l’entreprise là où elle est aujourd’hui. En tout premier lieu, la deuxième génération doit se familiariser avec les réalisations et le savoir-faire de la première génération.

C’est ainsi que la deuxième génération sera ensuite plus en mesure de proposer et de recommander au besoin des changements dans les façons de faire de l’entreprise, et ce, en toute connaissance de cause. C’est ainsi qu’une génération peut survivre le passage d’une génération à une autre le plus en douceur possible.

Il existe une méthode et une technique très efficaces qui permettent à une relève de prendre une entreprise en charge et ce, sans trop de chaos. C’est le défi de plusieurs entreprises.

Chez McDuff, nous accompagnons de multiples chefs d’entreprise, pour le profit non pas d’une seule génération, mais des deux générations!

 

La valeur d’une structure d’équipe!

Femme chef d'entreprise

LA PERSONNE PLUS INDIVIDUALISTE DOIT DÉVELOPPER SON ESPRIT D’ÉQUIPE.

UN DÉFI POUR LE CHEF D’ENTREPRISE!

Une structure d’équipe est vitale pour accroître le rendement et l’efficacité d’une entreprise, car fondamentalement, une entreprise EST une équipe.

La bâtisse, le produit ou le service, le chiffre d’affaire; tous ces éléments bien qu’importants ne sont en fait rien sans l’équipe elle-même.

Toute équipe se doit d’avoir une structure, une manière claire de fonctionner mettant en valeur la contribution de chacun.

Il doit s’agir d’une structure que chacun adopte et met en application amenant graduellement même les gens plus individualistes à développer un esprit d’équipe.

Le tout en vue d’amener les gens à travailler ensemble de manière efficace.

Une équipe, contrairement à certaines croyances, n’est pas un ensemble de gens où chacun fait tout et n’importe quoi. C’est un ensemble de gens coordonnés et structurés travaillant ensemble.

Un chef d’entreprise a donc trois choix:

-Faire qu’une personne plus individualiste devienne meilleure joueuse d’équipe! Ce qui est possible avec une bonne structure d’équipe.

-Laisser la structure d’équipe disparaître à l’avantage des gens individualistes! Ce qui mènera l’entreprise à l’échec.

-Laisser les gens plus individualistes partir! Ce qui fera gagner l’entreprise à court, moyen et long terme.

 

Faites votre choix!

 

L’importance de la communication!

 

Utilisée - équipe de travail 03

Il est connu depuis longtemps que la communication est un élément clé au sein d’une entreprise.

Tout le sujet de la communication lui-même, si maîtrisé et bien utilisé, règle et évite beaucoup de problèmes internes.

Il ne faut jamais perdre de vue que le personnel veut être informé de ce qui se passe dans l’entreprise.

Faisant partie de l’équipe, chaque employé a le droit de savoir ce qui va bien, ce qui va moins bien, les plans et les buts à atteindre.

Si les dirigeants ne leur communiquent pas les informations vitales, l’esprit d’équipe s’évanouit et les gens travaillent moins ensemble.

Faire de façon régulière une réunion de 15 minutes afin d’informer l’équipe peut faire toute la différence!

Vous verrez, votre personnel vous le rendra. Il sera plus engagé, collaborera plus au moment venu et aura un sentiment d’appartenance accru.

Très payant de simplement communiquer les bonnes choses de la bonne façon!

Pas encore de profit, mais en contrôle!

Homme d'affaires prospère

Ne pas «être en contrôle» de son entreprise est un sentiment horrible pour un propriétaire de PME.

Peu importe les profits générés, avoir le sentiment qu’on ne contrôle pas une zone de l’entreprise ou l’entreprise en général créera inévitablement un inconfort chez ceux qui la dirigent. C’est en bout de ligne beaucoup plus demandant que de faire peu ou pas de profit encore, mais être en contrôle de la situation.

«Je ne suis pas encore profitable, mais je suis en parfait contrôle de la situation» est plus préférable que le discours inverse.

Les chefs d’entreprise réalisent bien vite qu’il n’y a rien de pire que de ne pas être en contrôle de ses affaires et d’avoir le sentiment que les choses nous échappent.

Fatigue, stress, impatience sont simplement le fruit d’un manque de contrôle.

Un chef en contrôle, qui sait ce qu’il fait, a un moral d’acier, même en présence de profits qui se font attendre.

Il sera motivé, plein d’énergie et fonctionnera de manière à créer les profits nécessaires et y arrivera!

Et ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il y a un lien direct entre organisation et contrôle.

Bien organisée, une entreprise est plus facile à contrôler!

C’est ce qui importe!

Entreprise professionnelle ou entreprise amateur?

Femme chef d'entreprise

Dans tous les domaines de la vie, on reconnait les vrais professionnels!

Peu importe le secteur, que ce soit un professionnel de la santé, un joueur de hockey professionnel ou un commis à la caisse des plus professionnels, ils se distinguent tous des autres!

Pour atteindre et conserver le statut professionnel dans un métier donné, les exigences, les standards et les normes se révèlent beaucoup plus élevés et définis. La médiocrité et la moindre erreur ne sont plus permises et la perfection est sans cesse recherchée.

Il y a tout un monde entre l’amateur et le professionnel.

LA DIFFÉRENCE QU’ON NE S’EXPLIQUE PAS SOUVENT.

La différence se trouve dans le détail.

Les détails; ces éléments souvent considérés comme secondaires.

Lorsqu’une personne domine sa profession, un domaine ou un sport, tout le monde observe les résultats notables atteints et tous s’entendent sur ses compétences. Tout le monde admire également l’apparente et déconcertante facilité que tout professionnel exerce vis-à-vis de sa profession, du domaine ou du sport en question.

Par contre, ce qui n’est pas vu la plupart du temps, c’est l’attention que ce professionnel porte au moindre détail de son travail, son domaine ou son sport, alors que c’est exactement ce qui, en fin de compte, le distingue des autres, et lui vaut le qualificatif de professionnel.

Avec la connaissance, la pratique et le soin nécessaire, chacun peut devenir un professionnel dans son travail et démontrer avec brio les compétences qui sauront le distinguer des autres!

C’est pourquoi chaque poste au sein de toute entreprise doit contenir un manuel d’emploi décrivant tous les détails importants de ce poste pour que le personnel le mette en application jusqu’au moindre détail et occupe le poste de manière professionnelle.

C’est ce que nous appelons un «CHAPEAU».

Cela est vrai pour un chef d’équipe, un cuisinier, un soudeur, un commis aux pièces, ou tout autre poste. Cela est vrai pour tout le monde!

Lorsque chaque poste est tenu de façon professionnelle, vous vous retrouvez immanquablement avec une PME professionnelle.

C’est dans les détails qu’une PME se distingue des autres; sans compter que bien souvent, ces détails ne coûtent rien, et ils donnent, qui plus est, une valeur ajoutée à l’entreprise!

POUR CHEFS D’ENTREPRISE

IMG_2108

Une nouvelle idée! Pour le long terme!

Ce n’est pas de BONS chefs d’entreprise dont on manque, mais bien d’un SYSTÈME D’ORGANISATION EFFICACE pour les supporter dans leurs idées, projets et croissance.

Au Québec, des milliers de PME de 4, 8, 15, 30, 50, 100 ou même 250 employés provenant d’un grand nombre de domaines différents font tourner l’économie et assurent plusieurs emplois actuellement.

Certaines sont rentables et en bonne santé, d’autres moins. Mais la plupart font leur chemin malgré tout et réussissent à atteindre des buts donnés.

Cependant, il ne faut pas négliger le fait que CHACUNE d’entre elles, peu importe son domaine, sa grosseur ou sa viabilité actuelle, gagnerait à mettre en place un SYSTÈME D’ORGANISATION PERFORMANT ET EFFICACE pour les aider à continuer à monter. Pour être plus efficace, plus rentable, plus fonctionnelle, moins fragile et vulnérable, occasionnant tracas aux propriétaires et à leurs dirigeants, une entreprise doit progresser avec un SYSTÈME D’ORGANISATION EFFICACE mis en place et bien utilisé.

C’est une idée nouvelle et rarement considérée!

Mais elle assure le futur et le succès à long terme!

 

SE DÉGAGER ET SE LIBÉRER

La solution pour les entrepreneurs

Avec un bon système d’organisation, c’est possible!

Même une plus petite entreprise de quelques employés doit être ordonnée pour graduellement offrir au propriétaire la possibilité de se dégager, et ce, sans compromettre ou mettre en péril la croissance de l’entreprise. Peu importe le temps requis pour y parvenir, un chef d’entreprise doit réussir, peu à peu, à se libérer. Il s’agit véritablement d’un processus graduel, qui se fait par étape.

Tout propriétaire doit pouvoir « sortir » du train-train quotidien de son entreprise pour se concentrer sur ce qu’on s’attend réellement de lui, c’est-à-dire diriger et guider l’avenir de l’entreprise à l’opposé de se laisser engloutir par celle-ci. On s’attend de lui qu’il mène la barque de son entreprise plutôt qu’être contraint d’exécuter les tâches quotidiennes et vitales de celle-ci. Il s’agit d’une façon d’entrevoir son rôle d’entrepreneur tout à fait différemment. C’est un nouveau point de vue, mais c’est possible et nécessaire de le faire!

Cela est possible uniquement avec un bon système d’organisation mis en place et pensé exprès pour les PME!